races et variétés
Accueil > races et variétés > La poule de Marans

La poule de Marans

La Poule de Marans

La race porte le nom de la ville portuaire de Marans en Charente-Maritime où les marins des navires marchands étrangers revendaient des coqs combattants asiatiques. Le croisement de cette population, avec des poules de souche locale, permit l’apparition de la volaille appelée "Marans".

Par une sélection traditionnelle dite "sélection du panier", les fermières mirent à couver peu à peu les œufs les plus gros, les plus roux et les plus solides laissant ainsi apparaître la couleur extra-rouge et le caractère inégalable de "conservation de l’œuf" grâce à l’épaisseur importante de la coquille. La Marans, de par ses croisements successifs, se décline en différents coloris, chacun portant le nom d’une variété : noir cuivré, noir, coucou doré, coucou argenté, blanche, herminé, froment, fauve à queue noire,…

Les éleveurs passionnés s’efforcent aujourd’hui de conserver ces caractéristiques qui font la réputation de la Marans, actuellement représentée par environ 12 000 spécimens.

En 2009, une étude a été faite sur les élevages de poule de Marans en Poitou-Charentes et en Vendée .

  Avec le soutien du PITE Marais Poitevin
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Réalisation : Gillian Salerno - Observatoire Régional de l'Environnement
dans le cadre du Réseau Partanarial des Acteurs du Patrimoine Naturel